Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Une enquête Ivanti montre que le service IT est sous tension, pour réussir à équilibrer interventions en urgence et innovation

Ivanti, l’entreprise qui unifie l’IT pour mieux gérer et sécuriser l’environnement de travail numérique, annonce aujourd’hui les résultats d’une enquête qui montre que les responsables IT des entreprises américaines, européennes et du Moyen-Orient sont contraintes à un difficile exercice d’équilibre, où les tâches quotidiennes (maintien d’opérations solides, par exemple) prennent le pas sur les projets plus créatifs, comme l’innovation et le soutien aux nouvelles initiatives de transformation numérique de l’entreprise. Tels sont les résultats d’une nouvelle enquête menée par IDG Connect, à la demande d’Ivanti.

L’enquête, « The CIO’s Conundrum : Can IT Move from ‘Keep the Lights On’ to Creative Thinking ? » (Question cruciale : Le service IT peut-il passer de l’intervention en urgence à une approche plus créative ?), se base sur les réponses de plus de 300 décideurs IT. Elle a montré qu’il existe une tension, car les tâches telles que la prise en charge des processus métier, la réduction des coûts IT et la prise de responsabilité pour la gouvernance d’entreprise et la conformité aux réglementations, deviennent prioritaires sur la créativité.

 » Ce n’est pas abuser que de dire que les entreprises d’aujourd’hui font face à une crise existentielle : innover ou mourir », déclare Matthew Smith, President, Demand Generation, IDG Communications.  » Avec l’internationalisation et la multiplication des startups baignant dans le numérique, les entreprises intelligentes doivent libérer leurs directeurs IT pour qu’ils voient plus loin, au lieu de se concentrer sur les opérations quotidiennes. Mais, même aujourd’hui, le service IT reste trop souvent considéré comme une simple fonction de support ; les leaders IT sont aussi trop surchargés pour faire la différence face à la concurrence. »

L’enquête IDG montre que la maintenance de l’infrastructure et des systèmes IT critiques est ce qu’on attend de plus de la moitié des personnes interrogées (56 %). Viennent ensuite la réduction des coûts IT (50 %) et le support de processus métier plus agiles (41 %). Les attentes les moins citées sont : favoriser l’innovation stratégique de la Direction (28 %) et former le personnel à la sécurité IT (23 %).

Lorsqu’on leur demande comment leurs équipes IT passent le plus clair de leur temps, les personnes interrogées citent le plus souvent les projets de sécurité (52 %), l’implémentation de nouveaux processus ou technologies (52 %), la maintenance et la mise à jour des applications/systèmes (42 %) et l’acquisition des bons talents (38 %). Questionnées sur leurs plans d’investissement pour les deux années à venir, 53 % des personnes interrogées disent qu’elles vont allouer davantage de budget à de nouvelles solutions et infrastructures Cloud, alors que 46 % prévoient d’augmenter le budget d’analyse des données, et que 39 % pensent investir dans la maintenance/modernisation de l’infrastructure et des services existants.

Source:: Global Security Mag

Intrusio

Trop curieux pour ne pas le faire, trop honnête pour ne pas le dire.