Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Sage lance le module anti-fraude Sage XRT pour aider les entreprises à sécuriser leurs flux financiers

-

Sage renforce la sécurité de ses solutions bancaires via un nouveau module anti-fraude pour les paiements. Ce module intégré à la Solution Sage XRT Business Exchange, permet de surveiller et garantir l’intégrité des tiers dans les transactions bancaires. Une réponse adaptée aux besoins des entreprises qui font l’objet de cyber-attaques récurrentes.

Ce module antifraude permet un contrôle de tous les tiers issus des applications métiers via la gestion de listes d’approbation ou d’exclusion des tiers par saisie ou importation, ainsi que le contrôle de ces listes lors de l’envoi des virements aux banques. Le module contrôle également les autorisations de prélèvements SEPA.

Toute action malveillante est ainsi détectée par le module lors des différentes actions des utilisateurs (saisie, modifications, suppression, validation…) par le principe de ségrégation des tâches dans un workflow, soutenu par un audit et un historique des actions.

Toute l’activité de l’entreprise est donc sécurisée, contrôlée et tracée, les responsables pouvant être notifiés des anomalies par des alertes. Le module antifraude sécurise ainsi les paiements et permet à l’entreprise de garder le contrôle de ses bases tiers en provenance de tout métier.

Cyber-attaques : un phénomène en croissance

Ces dernières années, le nombre de cyberattaques recensées dans le monde a augmenté tant en termes de fréquence, que de gravité et d’impact. Selon une étude Sage[2], la France est particulièrement concernée : 62% des entreprises interrogées ont déjà subi au moins une tentative de fraude (dont 12% ont subi 5 tentatives de fraude et plus). Parmi elles, 80% ont été victimes d’une fraude au virement du président, 18% d’une fraude dite du  » test bancaire » et 14% d’une fraude interne, comme la modification d’un RIB par exemple.

Le risque de fraude aux paiements est un enjeu majeur pour l’entreprise qui est exposée à des fraudes de détournements de fonds de plus en plus sophistiquées. Les entreprises doivent donc renforcer leur procédure de contrôle en garantissant l’intégrité des tiers utilisés dans les paiements (fournisseurs, salaires, taxes, impôts…).

De nouvelles fonctionnalités pour améliorer la sécurité de l’entreprise

Le module anti-fraude de Sage XRT Business Exchange permet de gérer des listes de tiers préalablement approuvées par import ou par saisie. Un référentiel des couples RUM + CIS autorisés permet également de créer une liste approuvée des autorisations de prélèvements SEPA.

Le module permet aussi d’exclure certaines listes sélectionnées selon différentes règles (contrats bancaires, société de l’utilisateur, listes officielles mais aussi origine géographique).

Ce module vient renforcer les solutions de sécurité déjà disponibles sur les lignes de produits Sage XRT tels que les processus de signature et la gestion des pouvoirs bancaires, répondant ainsi aux besoins de contrôle et de sécurisation des comptes bancaires sur tous types d’opérations (chèques, virements, cautions bancaires, ligne de crédit …) :

Archivage des courriers (avec leurs pièces jointes) échangés avec les banques.

Gestion des correspondances bancaires (circularisation, ouverture/fermeture compte…).

Workflow de validation avec alertes utilisateur.

Traçabilité (paramétrage, utilisateurs, historique, audit interne…).

Stockage crypté des divers documents (courriers signés et scannés, éléments d’identification, etc.).

Reprise des données en provenance des solutions Sage, possible aussi en provenance d’autres solutions (pays, devises, sociétés, banques, agences et comptes).

Modalités de commercialisation :

Le module anti-fraude est disponible dès maintenant pour la solution Sage XRT Business Exchange sur site ou en cloud privé.

Source:: Global Security Mag

Text Widget

Aliquam ut tellus ligula. Nam blandit massa nec neque rutrum a euismod t ellus ultricies! Phasellus nulla tellus, fringilla quis tristique ornare, condi mentum non erat. Aliquam congue or nare varius.