Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Renaissance Numérique et Syntec Numérique appellent à se saisir de la révolution des données dans un ouvrage inédit

Les données rebattent les cartes de notre économie et de notre société, et redistribuent les jeux de pouvoirs au sein de nos organisations et entre pays. Mais cette mise en données du monde est une réalité qui n’est pas toujours bien maîtrisée, y compris par ceux qui doivent lui donner un cadre. Face à ce constat, l’organisation professionnelle Syntec Numérique et le think tank Renaissance Numérique ont réuni leurs expertises pour offrir des clés de compréhension sur cette transformation avec le livre Tous acteurs des données. Appréhender les données pour mieux les valoriser, publié ce mardi 14 mai.

L’ouvrage aborde les différents enjeux posés par la révolution des données :

Les données, une richesse pas comme les autres

Des secteurs économiques traditionnels aux citoyens, tous les pans de la société sont concernés par la mise en données de nos activités et de notre quotidien. Si leur valeur – qui réside d’ailleurs moins dans leur production que dans leur circulation, leur agrégation et leur traitement – est aujourd’hui incontestable, les données prennent des formes multiples, parfois très différentes selon les secteurs et les acteurs. Aussi, il est nécessaire d’en avoir une analyse fine pour pouvoir en tirer pleinement parti et que chacun puisse s’en saisir à son échelle. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons insuffler une véritable culture des données.

Vecteur de transformation des organisations et de la société

Véritable actif stratégique, les données sont à la source d’une révolution de grande ampleur. Elles permettent à ceux qui s’en saisissent non seulement d’améliorer leur relation client et usager ou d’optimiser leur métier et leurs produits, mais aussi de créer de nouveaux modèles d’affaires et de services. Elles contribuent ainsi à la transformation des organisations et à l’émergence de nouveaux écosystèmes qui bouleversent les secteurs et les chaînes de valeur traditionnelles, où les plateformes jouent un rôle pivot.

La gouvernance des données, enjeu stratégique dans la compétition mondiale

Dans le sillage de cette révolution, l’action publique elle aussi se trouve profondément transformée, qu’il s’agisse des enjeux démocratiques de l’ouverture des données ou de la place du citoyen comme acteur contributif des données. La gouvernance des données devient un enjeu majeur, et ce à tous les échelons. Sur ce point, des débats sérieux restent à trancher si nous ne souhaitons pas être dessaisis des opportunités induites par cette nouvelle économie des données. La mandature européenne qui s’ouvre aura à avancer sur un certain nombre d’aspects. L’Europe doit être à l’initiative de nouvelles modalités de gouvernance, plus agiles, afin de créer un terreau favorable à l’innovation dans le respect des citoyens et consommateurs. Elle pourrait notamment s’inspirer des  » bacs à sable réglementaires » mis en place par certaines autorités régulatrices nationales, à l’instar de l’ICO au Royaume-Uni.


Résumé de l’ouvrage

La mise en données du monde est une réalité qui n’est pas toujours bien maîtrisée, y compris par ceux qui doivent lui en donner un cadre. Or, face à son accélération, son appropriation par tous – organismes publics, entreprises, société civile – devient un enjeu crucial pour le devenir de notre économie et de notre société. À l’heure où l’Europe entame la deuxième mandature du Marché unique numérique (Digital Single Market), avec un certain nombre de débats sur les données à son agenda, le think tank Renaissance Numérique et l’organisation professionnelle Syntec Numérique ont décidé de réunir leurs expertises pour offrir des clés de compréhension dans ce nouveau contexte.

Source:: Global Security Mag

Text Widget

Aliquam ut tellus ligula. Nam blandit massa nec neque rutrum a euismod t ellus ultricies! Phasellus nulla tellus, fringilla quis tristique ornare, condi mentum non erat. Aliquam congue or nare varius.