Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

L’avenir appartient au cloud hybride, sans compromis possible

Le clivage entre le cloud public et le cloud privé oblige aujourd’hui les organisations à faire des compromis. Ce n’est pas sans conséquence ; l’infrastructure est au cœur de chaque entreprise et doit pouvoir répondre aux exigences propres à chacune. À l’heure actuelle, le cloud public n’est pas spécialement conçu pour répondre à tous les besoins des entreprises. Par ailleurs, les solutions de stockage professionnelles sont loin d’offrir le même confort d’utilisation, la même agilité ou la même évolutivité que le cloud public.

Le défi des échanges de données entre le cloud public et les solutions sur site doit absolument être résolu. En 2019, nous verrons davantage de solutions multi-cloud robustes et unifiées, présentant la flexibilité et la simplicité nécessaires pour dépasser cette fracture.

L’avènement d’une architecture réellement hybride permettra de créer un environnement qui rassemblera l’agilité du cloud public et la fonctionnalité des solutions sur site. Dans ce monde hybride, les applications pourront être déployées sans difficulté dans divers clouds propriétaires ou loués, offrant aux clients toute latitude pour exploiter leurs données, où qu’elles se trouvent.

Les conteneurs et le cloud hybride

Les technologies de conteneur se sont avérées très attrayantes, en particulier dans les environnements DevOps, mais l’absence initiale de stockage conteneurisé persistant les rendait inadaptées à de nombreuses applications de production en entreprise. Cela a retardé l’adoption.

Aujourd’hui, la mise à disposition d’un stockage automatisé, intelligent et évolutif permet de déployer des environnements de conteneurs à grande échelle dans les datacenters.

En 2019, grâce au développement du stockage de conteneurs en tant que service, nous pensons que la nouvelle norme sera d’exécuter les applications de production dans des conteneurs, qu’ils soient sans état ou riches en données. À la croisée des méthodologies DevOps et d’ingénierie de fiabilité des sites, les environnements d’hébergement basés sur des conteneurs sont plus faciles à développer, à déployer et à faire évoluer, permettant ainsi aux entreprises d’innover et de proposer rapidement de nouvelles fonctionnalités à leurs clients.

Les conteneurs seront de plus en plus prisés à mesure que l’on demandera davantage de déploiements dans des environnements hybrides, capables d’exécuter des applications aussi bien sur site que dans le cloud public en fonction de leurs caractéristiques et des besoins.

NVMe over Fabrics : un support de nouvelle génération

Il y a un certain temps déjà que les baies Pure Storage sont compatibles avec la technologie NVMe. En mai 2018, nous l’avons même intégrée par défaut à notre gamme FlashArray. Économique et adaptée à toutes les charges de travail, elle constitue un avantage crucial pour les entreprises. Elle accélère tout, aussi bien les bases de données, les environnements virtualisés ou en conteneurs, les opérations de test et de développement et les applications Web.

Nous nous attendons à ce que le NVMe over Fabrics se généralise. C’est la prochaine évolution logique. Le stockage NVMe natif est en effet peu coûteux et assure de meilleures performances et plus constantes. La dernière pièce du puzzle consistera à fournir une capacité de bout en bout grâce à l’ajout de NVMe-oF pour la connectivité front-end.

Cela concernera particulièrement les environnements qui nécessitent de meilleures performances, une latence encore plus faible ou une réduction des durées d’exécution des charges de travail, autant de promesses que NVME-oF est capable de tenir, à partir de la même infrastructure sous-jacente. Selon toute probabilité, cette technologie devrait donc devenir populaire.

Source:: Global Security Mag

Intrusio

Trop curieux pour ne pas le faire, trop honnête pour ne pas le dire.