Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Kaspersky Lab rejoint le projet ENABLE, afin de combattre le harcèlement

Kaspersky Lab annonce qu’il est désormais partenaire associé du programme ENABLE (réseau européen contre le harcèlement dans les environnements d’apprentissage et de loisirs). Au travers de ce partenariat, Kaspersky Lab soutient le Hackathon afin d’encourager l’innovation informatique chez les jeunes et de combattre le problème mondial du harcèlement.

Aujourd’hui, près d’un quart (22 %) des parents s’inquiètent de ne pas pouvoir contrôler ce que leur enfant voit ou fait en ligne et que près de la moitié (48 %) d’entre eux craignent qu’il ne soit confronté au cyberharcèlement. Une prise de conscience qui doit encore progresser pour enrayer ce fléau. Dans ce contexte, ENABLE organise un Hackathon pour encourager les jeunes gens âgés de 9 à 17 ans, à travailler en équipes dans la conception d’une application ou d’un outil créatif destiné à contribuer à la lutte contre le harcèlement.

Le Hackathon ENABLE, qui se déroulera le 13 octobre 2015 dans le cadre de l’European Coding Week (semaine européenne de la programmation), réunira 80 à 100 participants, parmi lesquels des jeunes, des enseignants, des experts des droits de l’enfant et de la lutte contre le harcèlement ou encore des responsables politiques. En qualité de partenaire associé, Kaspersky Lab récompensera l’équipe à l’origine de la solution technologique la plus innovante contre le harcèlement en lui offrant une visite à l’usine et au musée Ferrari à Maranello en Italie, ainsi qu’une rencontre avec un pilote de l’écurie de Formule 1.

Janice Richardson, conseillère senior d’European Schoolnet, ancienne coordinatrice du réseau Insafe Network et coordinatrice d’ENABLE, commente :  » Nous sommes très heureux d’accueillir Kaspersky Lab en tant que partenaire. Non seulement cette société possède des connaissances techniques exceptionnelles mais elle comprend également l’importance de lutter contre le harcèlement – en particulier le cyberharcèlement – à travers le monde. Six équipes se verront récompensées au terme d’une compétition de haut niveau. Nous souhaitons que les jeunes développent leurs compétences sur Internet tout en les aidant à comprendre la dynamique sous-jacente du harcèlement. Il s’agit de les guider dans leur travail en équipes pour la recherche de solutions créatives afin de mettre un terme au cyberharcèlement. »

David Emm, chercheur principal en sécurité au sein de l’équipe GReAT de Kaspersky Lab, ajoute :  » Nous nous engageons à rendre Internet plus sûr. Le harcèlement – notamment le cyberharcèlement – est un problème très sérieux ayant des conséquences sur le plan social et émotionnel. Notre mission est d’éduquer et soutenir les enfants et leurs parents dans la lutte contre les menaces auxquelles ils sont confrontés en ligne. Notre soutien au Hackathon nous offre une nouvelle opportunité de remplir précisément cette mission. Etant par ailleurs sponsor officiel de l’écurie Ferrari de Formule 1, nous sommes ravis de pouvoir décerner un fantastique premier prix à l’équipe de jeunes qui sortira victorieuse de ce concours. »

Kaspersky Lab travaille régulièrement en étroite collaboration avec des organismes qui, à l’instar d’European Schoolnet (EUN), combattent avec succès le cyberharcèlement. En mars 2015, la société a organisé une table ronde autour de ce problème lors du Mobile World Congress à Barcelone. Elle s’est par ailleurs engagée à faire don de 1 euro au fond Insafe Helpline Fund pour chaque exemplaire de sa solution Kaspersky Total Security – Multi Device vendue via Internet en Europe en décembre 2014, avec la garantie d’une donation minimale suffisante pour répondre en 2015 à 9000 appels supplémentaires relatifs à des problèmes tels que le cyberharcèlement et les abus sur Internet.

De plus amples information sur le cyberharcèlement, sa prévention et son signalement sont disponibles sur le portail Kaspersky Kids Safety.

Source:: Global Security Mag

Text Widget

Aliquam ut tellus ligula. Nam blandit massa nec neque rutrum a euismod t ellus ultricies! Phasellus nulla tellus, fringilla quis tristique ornare, condi mentum non erat. Aliquam congue or nare varius.