Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Enquête Kaspersky Lab sur la navigation internet : les parents sous pression pour protéger leurs enfants et leurs aînés

-

Une nouvelle enquête réalisée par Kaspersky Lab et B2B International révèle que 30 % des parents estiment n’avoir aucun contrôle sur ce que leurs enfants voient ou font en ligne, tandis que 38 % craignent que la dépendance de ceux-ci à Internet ne se transforme en addiction. En outre, de nombreux adultes s’inquiètent que leurs propres parents et grands-parents adeptes du numérique puissent être tout aussi vulnérables.

Les contenus inappropriés sur internet : principale préoccupation des parents

Plus de la moitié (52 %) des personnes interrogées pensent que leurs enfants sont confrontés à des menaces croissantes sur Internet. Leur principale préoccupation concerne le risque de voir ceux-ci exposés à des contenus inappropriés ou explicites (45 %), tandis que près de deux tiers (60 %) d’entre eux sont convaincus que leurs enfants ont accès sans restriction à ce type de contenus. Leurs autres sujets d’inquiétude portent sur la probabilité que leurs enfants entrent en contact avec des individus dangereux (41 %) et divulguent trop d’informations personnelles sur eux-mêmes (40 %). 38 % redoutent que leurs enfants deviennent accros à Internet et passent trop de temps en ligne.

Le risque que leurs enfants se trouvent face à des malwares et que, sans doute, ils ne les reconnaissent pas comme tels constitue un souci majeur pour 37 % des parents. Un aspect plus surprenant et inquiétant montre que seulement 35 % des parents considèrent le cyberharcèlement comme un sujet de préoccupation alors qu’il peut avoir des effets dévastateurs et durables sur la vie des jeunes victimes.
La navigation web des grands parents comme nouvelle source d’inquiétude Les parents craignent également que d’autres membres de leur famille ne subissent les conséquences des comportements en ligne des enfants comme la suppression ou la perte accidentelle de données (27 %) ou encore la facturation de coûts imprévus (25 %) liés à des achats sur des sites de jeux en ligne ou autres.

Les craintes des adultes sont encore accentuées par le fait que 52 % ont des parents qui utilisent Internet. Plus de la moitié d’entre eux – et 29 % de l’ensemble des participants – se préoccupent des risques auxquels leurs propres parents pourraient être confrontés avec l’incapacité d’y faire face. Les personnes interrogées dont les grands-parents sont actifs sur Internet (19 % des participants) estiment ceux-ci encore plus vulnérables : deux tiers d’entre elles – et 13 % de l’ensemble du panel – redoutent que ces aînés fassent de mauvaises rencontres.

En tête des préoccupations concernant les internautes seniors figurent :

les malwares pour 52 % d’entre eux,

les sites Web et e-mails contrefaits (50 %),
les pertes financières causées par les fraudes et les activités criminelles (45 %),
les escroqueries (38 %), voire l’espionnage (37 %).

A l’instar des plus jeunes, les dangers les plus cités pour les seniors sont la rencontre d’individus dangereux (25 %) ou de contenus explicites (20 %).

 » Le côté protecteur fait partie de l’instinct parental, mais l’univers d’Internet bouleverse les règles. Notre enquête révèle que de nombreux parents craignent une augmentation du nombre de menaces pesant sur leurs enfants en ligne, face à la disponibilité d’un tel volume de contenus échappant à toute réglementation. Autres aspects inquiétants : un parent sur cinq ne fait rien pour protéger ses enfants et plus de la moitié (58 %) ne parlent même pas avec eux des cybermenaces. Alors qu’un nombre non négligeable d’adultes s’inquiètent également des dangers menaçant leurs proches plus âgés et inexpérimentés sur Internet, en particulier les escroqueries et les malwares, il est essentiel qu’ils disposent des logiciels et de l’assistance nécessaires pour protéger leurs êtres chers », commente Tanguy de Coatpont, Directeur Général de Kaspersky Lab France et Afrique du Nord.

Kaspersky Lab encourage les parents à adopter une approche associant l’utilisation d’une solution complète de sécurité avec l’éducation et la communication. Une solution logicielle axée sur la famille constitue le filet de sécurité ultime, protégeant les enfants efficacement lorsque les parents ne sont pas à leurs côtés ou contre des menaces dont les adultes n’ont peut-être pas encore conscience. Cependant, il est tout aussi important que les enfants – et les seniors – comprennent eux-mêmes comment se protéger : cela implique de savoir à quoi faire attention, comment bloquer les contacts indésirables et comment éviter les contenus perturbants. Avant tout, Kaspersky Lab conseille aux parents (et aux enfants plus âgés) de conjuguer les outils logiciels et l’éducation avec un dialogue ouvert au sujet des risques et des comportements sur Internet.

En outre, une solution spéciale Safe Kids permet aux parents de surveiller ce que leurs enfants font, voient ou recherchent en ligne sur tous les équipements, et ainsi de leur montrer sans risque ce qui est dangereux ou inapproprié sur Internet.

Source:: Global Security Mag

Text Widget

Aliquam ut tellus ligula. Nam blandit massa nec neque rutrum a euismod t ellus ultricies! Phasellus nulla tellus, fringilla quis tristique ornare, condi mentum non erat. Aliquam congue or nare varius.