Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Christophe Chaubard-Willm, ASSYSTEM – BU Connect : pour limiter les risques il faut élaborer une démarche pragmatique de maitrise

Lors du FIC, présentera ses solutions comprenant la sûreté des sites industriels, des infrastructures critiques industrielles, la sûreté de fonctionnement ou la pérennité des outils de production ainsi que la Cybersécurité de l’ensemble des Systèmes d’Information Industriel. Pour Christophe Chaubard-Willm, Responsable de l’Activité Cybersécurité d’ASSYSTEM – BU Connect pour limiter les risques il faut ne jamais les sous-estimer et élaborer une démarche pragmatique de maitrise.

Global Security Mag : Quelle actualité allez-vous mettre en avant à l’occasion de la 11ème édition du Forum International de la Cybersécurité ?

Christophe Chaubard-Willm : De part une approche globale des problématiques de sécurité, Assystem propose des solutions comprenant la sûreté des sites industriels, des infrastructures critiques industrielles, la sûreté de fonctionnement ou la pérennité des outils de production ainsi que la Cybersécurité de l’ensemble des Systèmes d’Information Industriel.

L’expérience portée depuis plus de 50 ans dans le domaine des Systèmes Industriels et de sécurité permet à Assystem de se positionner clairement en tant que spécialiste de l’OT grâce à des compétences métier couplées à une expertise en Cybersécurité. La combinaison de ces savoir-faire nous permet de répondre à l’ensemble des besoins de nos clients et aux exigences réglementaires de nos clients notamment des OIV.

Pour cette édition 2019, nous réaliserons des démonstrations sur notre stand F6 qui permettront aux visiteurs de vivre en direct une Cyber-attaque sur un système industriel et de voir de quelle manière nous pouvons la parer. Cette démonstration sera réalisée conjointement avec nos partenaires PcVue solutions (Arc Informatique), Genetec, Distech Controls et Wago.

GS Mag : Selon vous, qu’ils soient d’ordre psychologique, technique, humain ou financier, quels sont les défis liés à la sécurité et à la privacy  » by-design », thème du FIC 2019 ?

Christophe Chaubard-Willm : Les organisations doivent accepter que la Cybersécurité est un moyen de préserver les objectifs de pérennité des activités, de maintien et de sauvegarde des savoir-faire.

La Cybersécurité impose un niveau de protection adapté au besoin de protection des données et des savoir-faire. Pour cela le repositionnement de la Cybersécurité au cœur des projets est une nécessité. Il permet, outre le maintien des objectifs précités, une optimisation des budgets et des cycles Projet mais est aussi un moyen de réponse au concept de  » Privacy by design ».

Les défis principaux portés par la Cybersécurité sont de garantir la pérennité des activités et le maintien des savoir-faire.

GS Mag : Quels sont vos 3 conseils aux organisations pour relever ces défis ?

Christophe Chaubard-Willm : Afin de relever ces différents défis, plus de 3 conseils sont nécessaires, la liste est longue mais en voici quelques-uns :
• Réaliser et suivre une ou plusieurs analyses de risque permettant de définir les recommandations et dispositifs à mettre en œuvre,
• Mettre au cœur de l’ensemble des projets la sécurité,
• Mettre en place des solutions de cloisonnement des systèmes, d’implémentation de dispositifs de détection (IPS) et de protection (IDS),
• Elaborer et tester les Plans de Continuité et de Reprise d’Activité (PCA et PRA) pour garantir la résilience des systèmes,
• Assurer la supervision et le Maintien en Condition de Sécurité (MCS) des systèmes d’information OT ou IT.
De plus il est nécessaire :
o D’auditer les projets et Systèmes d’Information de manière périodique, o De sensibiliser tous les acteurs de l’entreprise aux règles d’hygiène en matière de Sécurité Informatique.

GS Mag : Qu’est-ce qui a changé pour les entreprises avec le RGPD et où en sont-elles dans leur mise en conformité ?

Christophe Chaubard-Willm : Au sein du monde industriel, la RGPD a permis la prise de conscience, l’identification de l’information, des traitements des données personnelles au sein même de l’outil de production. De ce constat, différentes recommandations ont été suivi d’une remise en cause et d’une évolution des Systèmes d’Information Industriel.

A ce jour la mise en conformité est toujours en cours (by Default et by Design) mais la maturité vis-à-vis de la RGPD et de la Cybersécurité associée est réelle et partagée par l’ensemble des entreprises et organisations.

GS Mag : A quoi devons-nous, selon vous, nous attendre en 2019, que ce soit du côté de l’attaque ou de la défense ?

Christophe Chaubard-Willm : Les risques portés par les Systèmes d’Information Industriels de par l’hyperconnectivité et la multi-technologie doivent être repositionnés au cœur des préoccupations de pérennité et des activités de chaque organisation.

L’évolution des stratégies multi-cloud complexifie la gestion de la Cybersécurité et des risques tout comme la résilience des Systèmes d’information.

Les systèmes industriels tels les SCADA représenteront encore une cible de choix par rapport à l’ensemble de la palette des menaces du fait de leur vulnérabilité liée à leur conception intrinsèque, souvent ‘vétuste’ et portée par la multi-technologie.

Afin de contrer ou réduire le champ d’exposition des Systèmes d’Information Industriels, un renforcement de la collaboration entre la Cybersécurité et les différents métiers des organisations devra être réalisé. En effet, cette association permet une défense en profondeur la plus adaptée afin de réduire les risques et menaces visant les Systèmes d’Information Industriels.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Christophe Chaubard-Willm : La transformation digitale continue encore à évoluer (e.g. introduction de plus en plus importante de l’IA au sein des systèmes d’information). Cette évolution amène des avancées importantes et visibles en matière de progrès dans l’ensemble des secteurs de la société et de notre quotidien.

En contrepartie, elle engendre de nouveaux risques et repositionne certains risques à un niveau plus ou moins élevé au sein des Systèmes d’Information.

Afin de limiter ces risques il faut ne jamais les sous-estimer et élaborer une démarche pragmatique de maitrise. Cela passe par une sensibilisation de l’ensemble des acteurs des organisations et de la Société, la mise en place d’une gouvernance CyberSécurité en lien avec la gouvernance des Risques, une analyse des vulnérabilités des systèmes suivis de la mise en œuvre de moyens techniques qui en découlent, et bien sûr par la pérennité du Maintien Condition de Sécurité des systèmes.

L’approche globale de sécurité que nous préconisons est, de par notre expérience et conviction, indispensable au vu des nouvelles menaces de plus en plus ciblées qui pèsent sur les infrastructures sensibles ou non.

Nous serons présents sur notre stand Assystem pendant toute la durée du salon pour vous faire partager l’analyse de nos experts sur cette approche globale.

Source:: Global Security Mag

Text Widget

Aliquam ut tellus ligula. Nam blandit massa nec neque rutrum a euismod t ellus ultricies! Phasellus nulla tellus, fringilla quis tristique ornare, condi mentum non erat. Aliquam congue or nare varius.