Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

Au secours, nos données ne nous appartiennent plus !!

Aujourd’hui, aucune entreprise n’est en sécurité dans ce monde numérique ! Soyez méfiants et paranoïaques, conseillent donc les professionnels de la sécurité informatique et des hauts responsables. Un an après la mise en application du RGPD, l’agence de relations presse RB & associés a consacré ce matin – pour leur dernier atelier de la saison – un débat autour de la sécurité informatique, faut-il en avoir peur ?


Dans une entreprise où l’informatique, internet et les réseaux sociaux ciblés sont rois et reines, d’épaisses conséquences sont inévitables sur tout le secteur ! Comment s’en préserver ? Quels sont les dégâts à constater ?

Pour les experts réunis, Jean-Baptiste Grymonprez, correspondant Nouvelles technologies au Crédit Mutuel Île de France, Edouard Fillias, Co-fondateur et CEO de Jin, Geneviève Clarkson, PDG de la société Startup World, Rebecca Pinheiro Ingénieur et docteur en management, Kevin Nguyen, responsable du développement de the Coding Machine et Maitre Cédric Berto, avocat du cabinet KBRC, il faut apprendre à avoir confiance.

L’être humain n’est-il pas un ensemble de données, introduit Kévin Nguyen. Alors que nous sommes plus que jamais hyper-connectés, les dangers de la navigation ne cessent de se multiplier. Néanmoins, comme le souligne Edouard Fillias, le principal enjeu demeure celui de la confiance : s’il n’y a pas de sécurité informatique, il n’y a pas de confiance et s’il n’y en pas, le commerce est inexistant ; une fois que l’utilisateur se voit accorder l’accès au réseau d’entreprise, il peut accéder à l’intégralité des données et des applications. Cette dernière, illimitée, peut cependant se révéler dangereuse pour l’entreprise dans son ensemble et mettre en péril le système de sécurité. Aussi, comme l’évoque Genevieve Clarkson, il faut anticiper pour ne plus subir. En sensibilisant chacun des collaborateurs aux bonnes pratiques de protection informatique, on pourra éviter qu’une cyber-attaque soit provoquée par une erreur humaine.

Pour éviter ce danger, une prise de conscience des points sensibles de son entreprise reste indispensable. Partir à la recherche de solutions. Jusqu’à quel périmètre dois-je sécuriser mon entreprise, se pose la question Rebecca Pinheiro ? Il est nécessaire de définir le coût d’une cyberattaque pour protéger mon entreprise. Là est la priorité. Maitre Berto poursuit que chaque sécurité informatique doit investir sur sa cartographie de risques et surtout les prioriser en proposant le budget adéquat.

Les PME françaises ne réalisent pas encore toute l’importance de la cybersécurité, elles ne répondent que partiellement à ses enjeux. La raison principale ? En se concentrant sur leur développement et la gestion des opérations et actions quotidiennes, les PME ne considèrent pas toujours la prévention de ces attaques comme une réelle priorité. Et pourtant, elles restent suffisamment conscientes du fait qu’un seul incident peut entraîner des dommages financiers considérables, ainsi que mettre en péril les relations établies avec les réseaux de partenaires ou même la communauté des clients. Livrant quelques clés de compréhension sur cette stupéfiante réalité, les acteurs du dernier opus de la saison des ateliers RB expliquent qu’une meilleure prévention protègerait la réputation de l’Entreprise.

Source:: Global Security Mag

Text Widget

Aliquam ut tellus ligula. Nam blandit massa nec neque rutrum a euismod t ellus ultricies! Phasellus nulla tellus, fringilla quis tristique ornare, condi mentum non erat. Aliquam congue or nare varius.