Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter

63% Le chiffre CenturyLink sécurité / cloud du 2ème trimestre 2019

Pour 63% des entreprises en Europe occidentale (France, Allemagne, Royaume-Uni et pays du Benelux)*, le Cloud contribue à une sécurité améliorée.


Les facteurs d’utilisation du cloud

Etude menée par IDG Connect auprès de 339 entreprises réparties en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et dans les pays du Benelux

Parmi les multiples raisons qui poussent le entreprises d’Europe occidentale à accroître leur utilisation du cloud, la première est la volonté d’améliorer les pratiques de sécurité, de conformité et de continuité des activités.

Nombreuses sont celles qui pensent que leur infrastructure et leurs compétences internes ne sont pas à la hauteur de la tâche. Elles considèrent même que les prestataires externes sont mieux équipés pour assurer l’hébergement et la gestion des données en toute sécurité. Et en particulier dans le respect de la législation sur la confidentialité des données, comme le RGPD et la directive européenne sur les systèmes de réseau et d’information (NIS), et/ou des cadres de gouvernance qui régissent leur secteur, à l’instar de la norme PCI DSS (Norme de sécurité des données applicable à l’industrie des cartes de paiement) qui assure des contrôles dans le secteur des services financiers.

Cependant, l’heure est à l’évolution des ressources informatiques à la demande (58%) et à l’agilité dans l’ensemble des prestations des services IT, ce que leur permet une intégration plus étroite des plateformes réseau et cloud (56%). Les besoins d’applications et de services cloud sont donc la principale motivation pour les investissements en infrastructure et réseau, quand bien même nombre d’entreprises doutent que leurs réseaux actuels soient capables de prendre en charge les performances et les attentes de prestation associées à des applications SaaS/UcaaS spécifiques.

La préférence de 49% des entreprises d’Europe occidentale pour le modèle de facturation OPEX plutôt que CAPEX, inhérent aux services cloud de paiement à l’utilisation, est un élément déterminant de leur adoption du cloud. La nécessité de réduire le coût de la prestation des services informatiques est une préoccupation d’égale importance.

En optant pour le prestation de services cloud, les entreprises n’envisagent pas nécessairement ce changement comme un moyen certain de réaliser des économies de coûts. Elles ont plutôt tendance à considérer l’adoption du cloud comme un moyen de fournir les ressources informatiques requises de manière flexible et rapide, à la demande.


* Méthodologie : Pour avoir un aperçu plus précis des projets actuels et futurs en matière de transformation des infrastructures de réseau et d’adoption du WAN hybride en Europe occidentale, IDG Connect a interrogé 339 entreprises réparties en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et dans les pays du Benelux.
Un peu plus de la moitié (54 %) était des entreprises avec plus de 5 000 salariés et 18 % en employaient plus de 10 000, issues d’un large éventail de marchés verticaux, notamment la finance et l’assurance, la vente au détail, l’aérospatial et la défense, les services publics, les médias, l’ingénierie et le secteur de l’industrie.
La grande majorité des personnes interrogées occupait des postes étroitement associés aux fonctions informatiques. Les responsables informatiques constituaient 36 % de la base de l’enquête, par exemple, et les directeurs informatiques 18 %. De plus, les cadres dirigeants (DPI, DPT et CSI – 19 %) étaient tous bien représentés.

Source:: Global Security Mag

Text Widget

Aliquam ut tellus ligula. Nam blandit massa nec neque rutrum a euismod t ellus ultricies! Phasellus nulla tellus, fringilla quis tristique ornare, condi mentum non erat. Aliquam congue or nare varius.